Message du Président du Conseil d’Administration du Fonds

Le Fonds Africain pour la Culture est une idée dont le temps est venu …

Une idée longtemps couvée par des acteurs et partenaires du secteur culturel et créatif en Afrique mais qui aujourd’hui est une réalité.

Il s’agit d’un combat mené depuis des décennies pour l’autonomisation financière des institutions culturelles, créatives et scientifiques en Afrique et dans sa diaspora.

En effet, l’absence de mécanismes adaptés et disposant des ressources adéquates pour financer les projets d’artistes africains et des entrepreneurs culturels, est un des problèmes majeurs qui limitent le développement du secteur culturel et créatif en Afrique. L’investissement du secteur privé dans le secteur culturel reste encore limité et pas totalement maîtrisé.

Plusieurs Etats africains ont fait des efforts pour augmenter leurs budgets en faveur de la culture, multipliant ainsi les opportunités de financement de l’art et la culture (fondations, organisations internationales, etc.). Néanmoins, ces sources de financement demeurent fluctuantes, aléatoires et dispersées. Cette situation rend l’activité de financement de la culture très complexe, tant pour les partenaires financiers que pour les porteurs de projets. La création d’un Fonds continental pour l’art et la culture devient donc une priorité.

Ce nouveau concept de Fonds Africain pour la Culture est à mettre à l’actif de grands artistes plasticiens du Continent qui ont compris l’enjeu et senti l’heure venue d’aller vers l’autonomisation du secteur culturel et créatif africain. Le défi du Fonds est de pouvoir soutenir les divers besoins du secteur, à tous les niveaux de la chaîne de valeur des différentes filières des industries culturelles et créatives, vecteurs de développement économique, social et humain.

Ainsi, répondant à la volonté commune des artistes, des entrepreneurs et des partenaires financiers, la création du Fonds Africain pour la Culture est un projet essentiel qui contribue, au-delà de l’objectif de stimuler la création, au développement économique et à la promotion des droits culturels et à la diversité culturelle en Afrique.

Mamou Daffe

Président